Auteur : Virginie Van der Borght

LLB lundi 29 octobre 2018 – La famille contemporaine au diapason des générations

« La 4e édition de Rivespérance: la famille contemporaine au diapason des générations »
La Libre Belgique lundi 29 octobre 2018 

La 4e édition de Rivespérance se focalisera sur l’avenir des familles.
Rivespérance, dont la 4e édition se déroulera du vendredi 2 au dimanche 4 novembre à Namur, se focalisera sur la question de l’avenir des familles.

Lancée à l’initiative du père Charles Delhez, Rivespérance a commencé en 2012 à partir de la mobilisation d’un petit groupe de chrétiens qui visait à « donner un souffle nouveau d’espérance à la société ».

Des croyants mais aussi des non-croyants de tous les âges, des enfants aux aînés en passant par les jeunes en couple ou non confronteront leurs points de vue, leurs analyses à l’Université de Namur, qui montre là aussi son ouverture à la société civile.

Ouvrir l’article >

Interview de Stéphanie et Gilles

Ecoutez l’interview de Stéphanie et Gilles sur RCF Liège (Radio Chrétienne Francophone) par Jacques Galloy dans l’émission God’s talent diffusée mardi 11 septembre 2018.

Elle est économiste, il est ingénieur, ensemble ils co-organisent le grand rassemblement citoyen et chrétien RivEspérance dont le thème central est la famille. Oser la belle aventure du mariage chrétien. Comment donner ses chances à ce qui restera toujours le maillon essentiel de nos sociétés ? Témoignage et rencontre d’un jeune couple engagé et audacieux.

Grande table ronde

DIMANCHE 4/11 : 10h00 – Grande table ronde

Conférence-débat animée par Jean-Pierre Martin, journaliste grand-reporter à RTL-TVi et responsable de l’info internationale depuis mai 2003.
Le sujet sera introduit par la diffusion d’une vidéo d’Éric-Emmanuel Schmitt, interviewé pour l’occasion par le Père Charles Delhez, jésuite.

Autour de la table, nous accueillerons :

Thérèse Hargot

Sexologue et mère de trois enfants, elle se bat contre la pornographie trop accessible à la jeunesse. Elle est l’auteure d’Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque), ainsi que Aime, et ce que tu veux, fais-le! (Albin Michel), un ouvrage d’entretien avec Monseigneur Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon.

Thérèse Hargot exerce son activité professionnelle à Paris. Depuis la rentrée de septembre 2013, elle est embauchée au Collège Stanislas (3 500 élèves de la maternelle jusqu’aux classes préparatoires) pour y développer un projet pilote d’éducation affective et sexuelle. Parallèlement, elle poursuit son activité de conseil et de bloggeuse.

 

Ann d’Alcantara

Médecin, thérapeute de familles et psychanalyste, Ann d’Alcantara est Professeur émérite de l’Université catholique de Louvain. Spécialisée en psychiatrie juvénile, elle a participé au développement de ce champ de la santé mentale. Elle a travaillé au Service de santé mentale de l’UCL Bruxelles pendant 20 ans où elle a dirigé le département « Adolescents et Jeunes Adultes ». Pendant 15 ans, elle a été médecin responsable du CThA, Centre thérapeutique résidentiel pour ados aux Cliniques universitaires St-Luc.

Elle s’est engagée sur tous les thèmes qui concernent la jeunesse, dont la maltraitance, l’accueil familial et l’adoption, les violences familiales, les questions d’identité et de genre, de parentalité, d’apprentissage et de médiation. En tant que mère, grand-mère et professionnelle, elle a animé de nombreux ateliers à destination des parents et des ados .

 

André du Bus de Warnaffe

Député CdH à la Région de Bruxelles-Capitale et à la Fédération Wallonie-Bruxelles, il est également conseiller communal d’Etterbeek. Kinésithérapeute de formation et licencié en santé publique, André du Bus de Warnaffe a également travaillé à la Croix-Rouge de Belgique, où il a notamment été responsable de projets d’éducation et de promotion de la santé. Sensible à la question de l’aide à la jeunesse, il défend plusieurs problématiques liées aux jeunes vivant en minorités ou en marge de la société.

 

Grégoire Nyssens

Psychologue, formateur en thérapie familiale et interventions systémiques en institution (CEFORES de Chapelle-aux-Champs), Gregoire Nyssens est également directeur du centre d’accueil spécialisé pour adolescents, le TAMARIS à Etterbeek. Ce centre qui travaille sous mandat du juge de la jeunesse propose un travail clinique et thérapeutique pour les jeunes, en étroite relation avec leurs familles.

 

Retour au programme >>