En 2011, un groupe de citoyens décide d’organiser un grand rassemblement à Namur. Leur objectif: donner un souffle nouveau d’espérance à la société. Pendant 48 heures, des femmes, des hommes, des jeunes et même des enfants de tous bords se croisent, réfléchissent ensemble aux défis de notre monde en pleine mutation. Les participants veulent renforcer les liens de solidarité, être témoins d’un message humaniste éclairé par cet Évangile qu’ils croient porteur de sens et signe d’espérance.