Quatre conférences grand public

SAMEDI 3/11 : 10h00 – Quatre conférences grand public

Quatre intervenants viendront vous parler des défis de la société de demain autour du thème de la famille.

Nos conférenciers :

« Défis et espérances de la famille en Syrie »

Monseigneur Antoine Audo est né à Alep en 1946. Jésuite, Syrien de rite chaldéen, il est nommé évêque d’Alep en 1992. Président de Caritas Syrie jusqu’en 2017, Mgr Audo est un témoin exceptionnel de la situation en Syrie, où la vie reprend doucement malgré les grandes destructions. Mgr Audo avait accepté de venir parler à RivEspérance en 2016 mais, à ce moment particulièrement difficile, il a préféré rester avec les siens au milieu de la tourmente. A présent que la situation se rétablit progressivement, il nous rejoindra pour prendre la parole à RivEspérance 2018. Nul doute qu’il ait beaucoup à nous partager sur la famille qui joue un rôle tellement important en Syrie.

 

« Jeunes : se sentir à l’aise en famille »

Annelien Boone est née en 1986 à Bruges. Avec sa sœur, elle est élevée dans une famille chaleureuse à Aalter, où elle a eu la chance de recevoir « le cadeau de la foi ». Il y avait un groupe de jeunes dans la paroisse où elle était très engagée. Pendant ses études de sciences économiques à l’Université de Gand, elle était déjà très engagée dans la pastorale des jeunes et la pastorale des étudiants dans son diocèse. Parce que, à la fin de ses études, elle savait qu’elle ne voudrait pas immédiatement travailler dans le secteur économique, elle a fait des études de « gestion de la culture » à l’Université d’Anvers. Elle a eu la chance de pouvoir être engagée immédiatement après ses études comme secrétaire générale à IJD (la pastorale des jeunes en Flandres), et elle est maintenant depuis 4 ans directrice de cette organisation. C’est dans ce cadre qu’elle s’est rendue à Rome pour la réunion préparatoire au synode d’octobre. Elle y représentait les jeunes d’Europe en présence du Pape François. Ce synode abordera les défis posés par « Les jeunes, la Foi et le Discernement », ce qui intéresse particulièrement Annelien Boone. Elle pourra nous en parler pendant sa conférence, juste après son retour de Rome.

 

« Les différents modèles de la famille »

« Depuis le années 70, on ne parle plus de la famille mais des familles. Il y en a pour tous les goûts : parmi les modèles les plus fréquents, on compte la famille classique, la famille monoparentale, recomposée, séparée, communautaire, avec parents homosexuels, etc. Faut-il s’inquiéter de cette diversité ? Il est vrai qu’une famille peut dysfonctionner. Mais est-ce lié au modèle, qui, parce qu’il s’écarte de nos habitudes, devrait être jugé déviant ? Cette réflexion est fondamentale pour le christianisme d’aujourd’hui. »

Jean-Michel Longneaux est docteur en philosophie et bachelier en théologie. Il a pour domaines d’expertises la phénoménologie et la philosophie contemporaine. Il est professeur de philosophie à l’Université de Namur et conseiller éthique à l’Unessa, Fédération des Institutions Hospitalières, créée en 1938 pour défendre les intérêts des hôpitaux issus de l’initiative des congrégations religieuses. Cette fédération réunit des hôpitaux généraux, des hôpitaux psychiatriques, des maisons de repos et des institutions dans le secteur du handicap. Il est aussi membre de plusieurs comités d’éthique hospitaliers.

 

« Familles chrétiennes au service des droits humains »

En décembre 2018, la déclaration universelle des droits de l’homme aura 70 ans. Si l’idéal qu’elle dessine – non sans lien avec le message de l’Évangile – reste une boussole fiable pour nos sociétés, c’est peu dire qu’il est aujourd’hui remis en cause sur tous les continents, y compris en Europe. Quel rôle la famille chrétienne – et les familles chrétiennes – peuvent-elles jouer pour remettre la dignité humaine – celle de tou-te-s les humain-e-s – au coeur de notre action individuelle et collective.

Philippe Lamberts est né en 1963 à Bruxelles. Il suit des études d’ingénieur (mathématiques appliquées) à l’Université Catholique de Louvain. De 1987 à 2009, il occupe différentes fonctions commerciales. En juin 2009, il est élu pour un premier mandat comme eurodéputé. Sa carrière politique au sein du parti Ecolo commence en 1991 où il occupe différents postes et mandats au niveau local et fédéral. A partir de 1999, il s’implique de plus en plus dans la politique européenne, principalement à travers le Parti Vert Européen, dont il est le co-président depuis 2006. Comme membre du Parlement Européen, il se concentre sur les dossiers d’économie et de finance et devient un spécialiste des questions bancaires, macroéconomiques et fiscales. Il s’occupe également des questions de politique industrielle, de recherche et d’innovation. Sensible aux questions de l’enseignement et de la formation des jeunes, il est aussi membre du pouvoir organisateur dans une école d’Anderlecht. Marié à une enseignante et père de quatre enfants, Philippe Lamberts viendra nous confier sa vision de la famille lors de sa conférence à RivEspérance 2018.

 

Retour au programme >>